Plus de 80 000 tonnes d’engrais pour la campagne agricole 2021-2022. Semences certifiées, 2 566 tonnes de maïs, de riz, de soja, d’arachide, de niébé et de sésame qui ont été mobilisées.

Plus de 80 000 tonnes d’engrais pour la campagne agricole 2021-2022. Semences certifiées, 2 566 tonnes de maïs, de riz, de soja, d’arachide, de niébé et de sésame qui ont été mobilisées.
25/08/2021 No Comments Actualités angel apedjego

Une des particularités de la campagne agricole 2021-2022, c’est l’anticipation dans la mobilisation et la mise en place des intrants dans tous les cantons pour les rapprocher davantage des producteurs. Le gouvernement, à travers le ministère chargé de l’agriculture, a mobilisé pour tous les acteurs de la chaîne agricole plus de 80 000 tonnes d’engrais.  A ce jour, plus de 55 000 tonnes sont déjà déployées sur le terrain dont 38 000 utilisées. Côté semences certifiées, c’est au total, 2 566 tonnes de maïs, de riz, de soja, d’arachide, de niébé et de sésame qui ont été mobilisées.

Ces intrants sont distribués à travers un réseau de plus de 450 points de vente agrées  sur tout le territoire national. De plus, les prix des engrais ont été maintenus à 12 500 FCFA le sac     de 50 Kg malgré la flambée des prix au niveau mondial.

Tous ces efforts ont permis d’accroître de façon substantielle le volume d’utilisation  des engrais au cours de la campagne agricole. La quantité d’engrais consommée au niveau national à la fin du premier semestre 2021 dépasse de plus de 21% la moyenne de consommation annuelle observée entre 2015 et 2020, et a atteint 60% dans les Savanes.

Les prix des engrais maintenus bas dans le cadre de la riposte à la pandémie de la Covid 19, font malheureusement l’objet de convoitise très poussée des spéculateurs dans certaines régions du pays. Des réseaux de contrebande se sont développés dans ces régions et particulièrement dans les Savanes ces derniers temps en direction des pays voisins. Contre ce phénomène qui met à rude épreuve la disponibilité des engrais nécessaires pour satisfaire les besoins des agriculteurs togolais, le gouvernement a engagé une lutte sans merci. Interdiction de la vente des engrais aux utilisateurs à travers les sociétés privées agréées, arrestations d’auteurs de contrebande et saisies de stocks d’engrais sont autant de mesures mises en œuvre à cet effet. Plus de 187 tonnes d’engrais ont été saisies.

Lire aussi  Le MIFA SA et le ProMIFA se sont appropriés la feuille de route du secteur agricole pour le quinquennat 2025 au Togo

C’est un phénomène similaire à celui vécu quelques mois plus tôt dans le domaine des produits céréaliers ayant été à la base de la flambée des prix de plusieurs denrées agricoles sur les marchés ; phénomène contre lequel des mesures appropriées ont été également prises. Aujourd’hui, la campagne agricole dans son ensemble bat son plein sur toute l’étendue du territoire. Sur certaines exploitations agricoles, c’est déjà les premières récoltes.

 

 

A propos de l'auteur

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Open chat
En savoir plus